Secrets Du Qur’an « KAF-HA-YA-HAYN-SAD » ( كهيعص)

SECRET CORAN « KAF-YA-HAYN-SAD » ( كهيعص) PARTIE

Malgré la grande diversité de la création divine, rien n’échappe au contrôle du Créateur. Également, toute la création a déjà été testée dans le monde Ghayb ou invisible avant d’être acheminée dans ce bas monde.

Tous les messagers d’Allah swt, ont eu le même message à transmettre à leurs semblables, à savoir La ilaha ilal lahou . Dans le Coran, Allah swt exhorte même les croyants à connaître la signification cachée de La ilaha ilal lahou. Car il renferme beaucoup de secrets à la fois métaphysique, spirituel et mystique. Il est en effet le centre de la création. Tout ce que Allah swt a créé l’a été à partir de La ilaha ilal lahou qu’il utilise aussi pour les définir.

A partir de La ilaha ilal lahou, Allah swt créa cinq matières différentes, sous forme de boules de lumière qu’il projeta par la suite devant lui.

La première Allah en fit de l’eau sous la forme d’une boule de lumière qu’il plaça devant lui. La deuxième, il en fit de l’air, la troisième boule de lumière, de la terre, la quatrième du feu, enfin la cinquième boule de lumière représentera ce que nous appelons aujourd’hui le monde Zahir ou visible et le monde batine ou caché.

Lorsqu’Allah a créé ces cinq boules il les laissa pendant des millions d’années dans le monde Ghayb ou monde invisible. Pendant ce temps, chacune des cinq boules se mit à pratiquer le zikr d’un des cinq noms d’Allah suivants : KAF (ﻙ), HA ( ﻩ ), YA (ﻱ) , HAYNE( ﻉ ) et SAD ( ﺹ). Vous remarquerez ici que ces noms ne se trouvent pas dans les 99 noms connus d’Allah.

C’est ainsi que la première boule constituée de la matière EAU se mit à pratiquer le zikr du nom d’Allah KAF. La seconde boule de lumière avec la matière Vent se mit à pratiquer le zikr du nom d’Allah HA. La troisième boule de lumière qui contenait l’élément Terre, faisait le zikr de YA. La quatrième, le Feu pratiqua à son tour le zikr du nom HAYNE. Enfin, la cinquième boule de lumière qui symbolise le monde Zahir (visible) et le monde Batine (caché) se mit à pratiquer le zikr du nom d’Allah SAD.

Suite à la creation de ces 5 boules de lumière qui pratiquaient le zikr de ces noms divins. Allah swt poursuivit le processus de création depuis Ghayb, de la façon qui suit :

À partir des éclats de lumière qui émanent du zikr du nom KAF (ﻙ) par la première boule de lumière constituée d’eau, Allah swt créa les poissons et tous les autres animaux qui vivent dans l’eau. 

Ensuite Allah créa à partir du zikr HA ( ﻩ ) pratiqué par la boule de lumière qui symbolise l’air, l’ensemble des animaux de la classe des oiseaux ainsi que les autres êtres qui vivent dans l’air, c’est-à-dire qui volent ou qui ne volent pas mais possédant des ailes.

 De même avec le zikr de son nom YA (ﻱ), pratiqué par la troisième boule de lumière avec la matière Terre, Allah swt créa tous les êtres qui vivent dans la terre telles que les fourmis, les termites, ainsi que toutes les autres créatures qui vivent dans la terre sans y rencontrer la moindre difficulté pour se déplacer, pour respirer, se nourrir, se reproduire etc.

De la boule de lumière qui symbolise le feu et qui pratiquait le zikr du nom HAYNE (ﻉ), Allah swt créa l’ensemble des êtres vivants appartenant au règne végétal, c’est dire les arbres, les herbes, ainsi que les algues etc. Ces végétaux sont en réalité créés à partir des éclats de lumière qui émanaient du zikr du nom HAYNE.

Enfin, Allah utilisa la cinquième boule de lumière qui pratiquait le zikr de Son nom SAD, pour créer, à partir des éclats de lumière qui émanaient de ce zikr, l’essence mystique des âmes des hommes ainsi que l’essence mystique des âmes des Djinns.

Après avoir créé le monde chahada dans lequel nous vivons, Allah décentralisa la boule de lumière représentant l’eau pour la placer dans le monde chahada et créa à partir d’elle les océans, les mers, les fleuves, les lacs et les étangs. IL peupla ensuite ces milieux aquatiques par les poissons et les autres êtres aquatiques précédemment créés à partir des éclats de lumière émis lors du zikr du nom KAF, pratiqué par cette première boule de lumière.

La seconde boule lumière qui symbolisait l’air pratiquant le zikr de HA est à son tour transposé par Allah swt dans le monde Chahada, pour représenter l’air qui remplit l’atmosphère ainsi que tous les espaces sur terre, avec en son sein l’ensemble des gaz qui le constituent et qui permettent aux êtres vivants de l’utiliser pour respirer, et pour se déplacer pour certains tels que les oiseaux et les autres volatiles.

Allah plaça également la troisième boule de lumière qui symbolisait la terre et qui pratiquait le zikr YA dans le monde Chahada. Celle-ci deviendra la terre sur laquelle vivent les êtres. Il y installa une peuplade d’êtres vivants créés à partir du zikr de son nom YA, tels que les fourmis, les vers de terre, les termites ainsi que les innombrables types d’êtres qui vivent dans la terre.

Allah fit de même avec la quatrième boule de lumière qui symbolise le feu, qu’il plaça dans le monde Chahada. A partir du zikr du nom HAYN Allah swt créa les végétaux et associa leur essence mystique à celui du feu. Ce qui explique la grande attraction que les végétaux exercent sur le feu, faisant que, dès qu’il est allumé en brousse ou en forêt, ou dans un environnement peuplé de végétaux, il est très difficile d’arrêter sa propagation, parce qu’il agit sur les végétaux comme un aimant sur de la limaille de fer. Ce phénomène s’explique en effet, par le fait que les végétaux sont originaires des éclats de lumière issus du zikr pratiqué par la boule de lumière créée par Allah et qui symbolisait le feu.

Enfin, la dernière boule de lumière qui faisait le zikr du nom d’Allah SAD d’où sortirent les essences mystiques des âmes des hommes et de ceux de Djinns, Allah utilisa ces deux essences mystiques pour séparer le monde Chahada Zahir (visible) où vivent les hommes et le monde batine (invisible) où vivent les Djinns. Pour montrer comment il a organisé la création, Allah combina l’espace intermédiaire qui pratiquait le zikr SAD avec le terme Bismilahi Rahmani Rahimi.

Ainsi dans la sourate 19 (Mariam), Allah swt dit :

 « C’est un rappel de la miséricorde d’Allah swt » qui ramène à l’origine de la création, ainsi que la manière dont Allah a créé, selon Sa Volonté.

Texte tiré des enseignements de l’honorable Imam Seydi Mouhamed EL Cheikh (aleyhi salam)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *